PHARMACIE PRINCIPALE
53 RUE NATIONALE
60800 CREPY EN VALOIS
Tèl : 03 44 59 10 04
Fax : 03 44 87 92 07
 
Mise à jour : 07 février 2018


Votre Pharmacie
Promotions
Communiquer
Informations
Mon compte
 Envoyer la page à un ami
 

Connexion

ou

Thèmes Santé

Actualités
Santé
Médication familiale
Diététique et santé
Sécurité alimentaire
Femme
Enfant
Homme
Psychologie - sexologie
Environnement

 

Guides Pratiques

Diététique
Analyses et examens
Symptômes et maladies

 
Recherche :   
Accueil Plan d'accès F.A.Q. - Aide
Les douleurs abdominales de l'enfant : pas de drame, mais rester vigilant !

Thèmes Santé -> Enfant
publié le 21/01/2013

Douleurs abdominales de l'enfant : des causes multiples, une plainte unique

Si on voulait recenser les pathologies qui donnent des maux de ventre chez l'enfant, la longueur de cet article suffirait à peine à en établir la liste !

En effet, surtout chez le jeune enfant, l'abdomen est le point de traduction de nombreux symptômes. Il est déjà difficile pour l'adulte de préciser lors d'une pathologie abdominale le siège, le type et l'intensité d'une douleur. A fortiori chez l'enfant.

D'une part la plainte est souvent centrée sur le ventre, même s'il s'agit de problèmes urinaires ou psychologiques, car l'enfant n'a pas d'autres moyens de l'exprimer et d'autre part certaines pathologies pulmonaires, urinaires, infectieuses, articulaires, herniaires, gynécologiques peuvent donner de véritables douleurs abdominales parfois isolées.

Sans oublier bien sûr les pathologies purement abdominales...


La douleur oui, mais encore ? Les signes associés à la douleur abdominale sont importants

Sachant que la douleur abdominale de l'enfant peut avoir des causes multiples et qu'elle est rarement isolée, il est important de noter les autres symptômes qui lui sont associés :

•la fièvre ou les frissons (bien indiquer la température prise dans la bouche, ou sous le bras en ajoutant cinq dixièmes),

•les nausées ou les vomissements, soit immédiatement après l'ingestion d'aliments soit plus tardifs,

•la diarrhée (fréquence des selles, aspect plus ou moins liquide), ou au contraire la constipation,

•les brûlures en urinant ou des envies impérieuses d'uriner ou des mictions fréquentes,

•les douleurs articulaires,

•une boiterie à la marche,

•des signes O.R.L (nez qui coule, douleur aux oreilles, mal à la gorge),

•un teint jaune (ictère) ou des conjonctives jaunes (les conjonctives correspondent au blanc de l'œil).

Le signe associé le plus important est l'altération de l'état général : ce signe doit plus inquiéter que la simple douleur abdominale.
L'enfant est fatigué, abattu, il ne joue plus, il n'a pas faim, il est pâle.

Le contexte est également important : premières règles d'une adolescente, personnes également malades dans l'entourage ou à l'école, examen scolaire proche...

Bien décrire la douleur abdominale

Il est important, pour que le médecin ait un maximum d'informations exploitables et puisse s'orienter, que la douleur soit bien décrite.

Son siège est souvent difficile à préciser, l'enfant désignant souvent l'ombilic.

•Son mode de déclenchement :
La douleur est-elle survenue lors d'un effort, au repos, après un repas ?

•Son acuité :
La douleur est-elle apparue progressivement, ou brutalement (alors que tout allait bien) ?

•Son mode évolutif :
La douleur est-elle permanente, évolue-t-elle par crises ?
Est-elle de plus en plus forte, stable ou en train de diminuer d'intensité ?

•Son type :
S'agit-il d'une « brûlure », d'une « piqûre », ou d'une douleur plus sourde ?

•Sa fréquence et son ancienneté :
Est-ce la première fois que cette douleur apparaît ?
Cet épisode est-il semblable aux précédents ?
La crise douloureuse vient-elle tout les jours, toutes les semaines, tous les mois ?


Mal de ventre : le cas " appendicite "

Le diagnostic d'appendicite aigüe est très souvent mentionné dans les douleurs abdominales de l'enfant.

A juste titre puisqu'elle ne se présente pas toujours dans sa forme typique et qu'elle peut prendre le masque d'autres pathologies (comme une gastro-entérite par exemple).

Il n'est pas rare, lorsqu'il y a peu de signes (douleur très modérée, globules blancs normaux), que l'enfant soit gardé en observation, pour essayer de faire la part des choses avec une pathologie plus bénigne (simples douleurs fonctionnelles ou constipation).

S'il n'y a pas d'évidence d'un autre diagnostic ou si d'autres signes apparaissent, une intervention chirurgicale est alors décidée. A noter que le médecin traitant ou le médecin des urgences fait souvent une analyse d'urine à la bandelette pour détecter une éventuelle infection urinaire qui pourrait être la cause des douleurs (cf le premier paragraphe).

Hygiène de vie : une cause fréquente de douleurs abdominales chez l'enfant

Si on doit rester vigilant pour ne pas laisser passer une appendicite ou une autre pathologie grave, il faut bien avouer que le mode de vie des enfants est la cause de nombreuses consultations au cabinet ou en urgence pour des douleurs abdominales.

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dont le facteur alimentaire.

Les habitudes alimentaires modernes ne privilégient pas les légumes et les fruits qui sont une source d'apport en fibres alimentaires (ainsi que les céréales).

Le manque de fibres est cause de constipation et de douleurs fonctionnelles abdominales qui peuvent être importantes.
Dans ce domaine, la quantité de liquides absorbée dans la journée est souvent insuffisante et peut être un facteur supplémentaire de constipation.

De plus, le manque d'activité physique est aussi un facteur favorisant la constipation.

Et enfin, les nouvelles contraintes familiales (familles séparées), ne favorisent pas un mode de vie stable et augmentent la fatigue, le stress et la difficulté de s'alimenter correctement. 

Mis à jour par Isabelle Eustache le 14/01/2013  e-sante.fr
Créé initialement par Dr Renaud Guichard le 06/11/2000

Sources : La douleur de l'enfant. FMC Hebdo. 13 juin 2000. 4ème Forum de la douleur. Paris. 18 mars 2000.





 Retour...   Imprimer cette page 
 

Mentions légales  |  Notice légale  |  Copyright © 5614 - www.pharmattitude.fr  |